Une réunion publique a rassemblé une quarantaine de personnes jeudi soir à l’Hôtel d’Agglomération. Bernard Leroy, François-Xavier Priollaud et les techniciens du service Voirie ont présenté les prochaines phases de travaux à Louviers.

Les riverains ont été nombreux à venir s’informer sur la suite des travaux de Seine-Eure Avenue, à Louviers.

Entre février et juin 2022, la voirie sera élargie et refaite entre la place Thorel et la rue des Martyrs de la Résistance/rue du Bal Champêtre. Des places de stationnement sont prévues des 2 côtés de la voie. Un feu de chantier pourra être installé ponctuellement le temps des travaux, mais deux voies de circulation seront maintenues la plupart du temps.

Dans la même période, la voirie sera également refaite entre le Kolysé et la rue du Bal Champêtre. Une circulation alternée sera mise en place. Les travaux concerneront aussi la rue du docteur Blanchet et la rue du Bal Champêtre.

Le long de Seine-Eure Avenue, une piste cyclable sera aménagée pour faciliter l’utilisation de moyens de déplacement doux et non polluant. Au niveau de l’avenue des Métiers, axe particulièrement fréquenté, un système d’éclairage se mettra en marche en présence d’un cycliste et s’éteindra après son passage. « Ce dispositif permet des économies d’énergie et de respecter les animaux nocturnes » précise Bernard Leroy.

Deux écrins de verdure

Plusieurs centaines d’arbres seront plantées sur Seine-Eure Avenue, entre Louviers et Val-de-Reuil. A Louviers, deux sites auparavant bétonnés seront rendus à la nature : la friche de la station Esso, rue du 11 Novembre, et les 2 barres d’immeubles dans le quartier des oiseaux déconstruites l’année dernière. « A la place de ces anciens immeubles, nous créerons le parc des oiseaux où une centaine d’arbres sera plantée » précise François-Xavier Priollaud. Les travaux sont en cours. Une inauguration est prévue en mai. « Il s’agit d’un terrain constructible, mais c’est un parti-pris de la municipalité de ne pas reconstruire » a précisé encore le maire de Louviers.

Un cheminement permettra de se rendre de Seine-Eure Avenue au parc des oiseaux en passant par la maison médicale Simone Veil. A la place de l’ancienne station-service, un aménagement paysager réfléchi, qualitatif, proposera différentes variétés d’arbres et d’arbustes, adaptées au lieu. Après démolition de la station-service, ce nouvel espace vert devrait être finalisé au printemps 2023.

Reconstruire la ville sur la ville

Autour de Seine-Eure Avenue, les constructions se poursuivent là où se trouvaient des friches : les logements intergénérationnels place Thorel (livraison septembre 2022) et la clinique Orpéa à l’entrée de la rue du 11 novembre (ouverture octobre 2023). Des locaux pour la Croix Rouge seront construits près du Moulin Vert et de nouveaux Algecco abriteront le centre social Pastel, à l’emplacement de la Croix Rouge, le temps de sa reconstruction dans le quartier des Acacias.

Dans le public, de nombreuses questions ont porté sur les places de stationnement, que les riverains espèrent en nombre suffisant.  « Il y aura des places de stationnement, a rassuré Bernard Leroy, président de l’Agglo. Néanmoins, à moyen ou long terme, nous n’aurons pas le même usage de la voiture et d’autres moyens de déplacement, plus vertueux, seront utilisés. Seine-Eure Avenue facilitera l’usage de mode de transports doux comme le vélo, la marche, les transports en commun. »

Des questions ont aussi porté sur la vitesse autorisée une fois tous les travaux terminés. Zone 30 ou 50 ? « Pour l’instant la zone sera à 50 km/h mais nous verrons à l’usage, répond Jacky Bidault, vice-président à la Voirie. L’idée est d’avoir un axe fluide mais à vitesse maîtrisée. »